Label « Petites Cités de caractère »

Logo Petites cités de caractère

En 2018, la ville de Sées a reçu le label Petites Cités de Caractère.

Qu’est ce qu’une Petite Cité de caractère ?

Le concept de Petites Cités de Caractère est né au milieu des années 70 pour valoriser des communes atypiques, à la fois rurales par leur implantation, leur population limitée, et urbaines par leur histoire et leur patrimoine.

Ces villes, autrefois centres administratifs, politiques, religieux, commerciaux, militaires, … ont souvent vu leurs fonctions urbaines se réduire après les révolutions administratives et industrielles de la France. Elles ont perdu une grande partie de leurs fonctions urbaines, et se sont retrouvées sans la population et les moyens financiers pour entretenir cet héritage.

Label « Villes et villages fleuris »

En 2016, la ville de Sées a reçu la première fleur du Label « Villes et villages fleuris ».

Présent depuis plus de 60 ans, le label « Villes et Villages Fleuris » rassemble 4 463 communes labellisées en 2020 sur tout le territoire français.

Il récompense l’engagement des collectivités en faveur de l’amélioration du cadre de vie. Il prend en compte la place accordée au végétal dans l’aménagement des espaces publics, la protection de l’environnement, la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité, la valorisation du patrimoine botanique français, la reconquête des cœurs de ville, l’attractivité touristique et l’implication du citoyen au cœur des projets.

Le label constitue un outil d’aide au quotidien pour les communes qui souhaitent améliorer le bien-être de leurs habitants et préserver l’identité de leurs territoires, tout en développant leur cadre de vie.

Label « Petites Villes de Demain »

Un label pour redynamiser les petites villes.

Sées fait partie des 1000 villes sélectionnées sur le plan national pour l’année 2021. Pour en savoir plus :

Label « APIcité® »

APIcité, un label national pour les collectivités qui aiment et s’engagent pour l’abeille et les pollinisateurs sauvages…

L’Union Nationale de l’Apiculture Française lance en 2016 le label national APIcité ®. Ce label, à but non lucratif, vise à mettre en avant l’implication des collectivités dans la préservation des abeilles et des pollinisateurs sauvages.

De nombreuses collectivités s’inscrivent aujourd’hui dans cette dynamique, interdisant par exemple l’usage de produits phytosanitaires dans les jardins publics, installant des ruches en ville, ou encore mettant en place des programmes de sensibilisation autour de cette problématique dans les écoles.
L’objectif de ce label, accordé pour deux ans, est de valoriser les politiques locales en matière de protection des pollinisateurs. Au-delà de la récompense officielle, le label incite à la poursuite d’une stratégie municipale cohérente en faveur des abeilles, des pollinisateurs sauvages et de l’environnement ainsi qu’à l’amélioration de la qualité de vie de citoyens.

En 2021, le comité de labellisation APIcité® a décerné à la commune de Sées :  
« 2 abeilles – démarche remarquable ».

Le comité a félicité la municipalité pour son engagement en faveur de la protection de l’abeille et de l’environnement.

Le comité de labellisation a particulièrement valorisé :

– Lutte exemplaire contre le frelon asiatique : piégeage des reines au printemps, aide à la destruction des nids et sensibilisation.
– Volet apicole : liens étroits avec les structures apicoles locales, organisation de la Semaine de l’abeille, création d’un rucher à vocation pédagogique.
– Une forte volonté politique d’entretenir et de valoriser le patrimoine vert de la commune

Perspectives de progression, suggestions :

– Envisager la mise à disposition de terrains pour la pratique de l’apiculture.
– Programmes de sciences participatives : moyen pour sensibiliser les habitants et de les faire participer à la préservation de la biodiversité au quotidien.
Pour en savoir plus : https://www.mnhn.fr/fr/participez/actualites/open-portail-sciences-participatives
– Favoriser l’approvisionnement de la cantine scolaire en produits bio et privilégier les circuits courts.

Vous souhaitez participer aux travaux de l’équipe municipale en faveur du développement durable ? Devenez membre de la commission citoyenne développement durable de la ville de Sées (contact : marie-caroline.malewiczlabbe@sees.fr).

La ville de Sées et la CdC des Sources de l’Orne ont pour objectif de valoriser les politiques locales en faveur de la protection de l’environnement et notamment la sauvegarde des pollinisateurs.

L’équipe municipale Sagienne s’est engagée en faveur des abeilles domestiques (abeilles noires de Normandie) et autres pollinisateurs sauvages. Elle est ainsi garante d’un projet global pour la défense de ces insectes ainsi que d’une bonne qualité de vie environnementale pour les habitants. Dans ce cadre, de nombreuses opérations sont proposées et encadrées toute l’année, notamment au jardin du palais d’Argentré. En 2021, 3 ruches communales sont installées avec la mise en place d’un rucher pédagogique : l’objectif étant de sensibiliser les habitants au travers d’ateliers en lien avec la médiathèque. Plusieurs démarches complémentaires sont mises en œuvre comme l’intégration de plantes mellifères et autres arbres fruitiers, la mise en place d’un jardin partagé, d’hôtels à insectes, des cours de botanique, l’organisation de journées festives (Fête des arbres et du miel, fête des plantes en lien avec les associations locales, semaine de l’environnement etc…). Autant d’actions impliquant des citoyens soucieux de s’informer sur la biodiversité et également contribuer activement à son développement.

La stratégie menée de façon concertée avec la CdC en faveur de la biodiversité permet de mener une politique cohérente sur l’ensemble du territoire.

L’idée première est de favoriser la biodiversité et de protéger les abeilles, une espèce menacée. Les abeilles sont un maillon essentiel de notre écosystème. Contribuant à 80 % de la reproduction des plantes à fleurs, elles sont au cœur de l’équilibre entre la faune et la flore. Sans elles, de nombreuses espèces végétales puis animales disparaîtraient et avec elles, l’essentiel de notre alimentation.